A Montauban, les écoles n’ouvriront pas le 12 mai

pixabay


La mairie de Montauban (Tarn-et-Garonne) explique dans un communiqué ce mercredi que les écoles montalbanaises ne rouvriront pas le 12 mai. Brigitte Barèges (LR) veut organiser un dépistage massif des personnels et demande aux services de l’Education nationale plus de clarté et de simplicité. 

La ville de Montauban a décidé de ne pas rouvrir ses écoles le 12 mai, mardi prochain. La mairie l’annonce dans un communiqué ce mercredi.  Une décision prise « après avoir pris connaissance du plan sanitaire imposé par l’Education nationale et après concertation avec Monsieur le Préfet », précise le communiqué.  Et du fait de  » l’incapacité de connaître très exactement le nombre d’enfants et d’enseignants concernés et reste dans l’attente de tests de dépistage », du Covid-19.

La ville de Montauban explique qu’elle a proposé à tous ses salariés, et notamment le personnel des écoles, soit environ 400 personnes, un test de dépistage avant de reprendre le travail, sur la base du volontariat. Brigitte Barèges, la maire LR, avait déjà annoncé ce dépistage massif sur France Bleu Occitanie. En attendant,elle fait savoir que les classes et les crèches déjà ouvertes pour l’accueil des enfants des personnels soignants vont le rester. 

Brigitte Barèges veut l’ouverture de tous les niveaux scolaires

Par ailleurs, Brigitte Barèges dit souhaiter avoir une discussion rapide avec le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) pour avoir lors de la reprise « une plus grande simplicité d’organisation que celle proposée par l’État, à savoir l’ouverture de tous les niveaux scolaires, et non pas seulement de trois niveaux sur cinq comme cela est préconisé, et en outre, une ouverture sur l’ensemble de la semaine scolaire.  » Il avait en effet été question par exemple de n’accueillir que 15 enfants par classe, que les grandes sections. « L’Etat a annoncé que le déconfinement se ferait en deux niveaux : le niveau 1 à partir du 11 mai et, le niveau 2 à partir du 2 juin. Nous espérons très sincèrement que nous serons en mesure de pouvoir mettre en place l’accueil sécurisé des enfants et du personnel, aussi bien de l’Education nationale que des agents municipaux, avant la date du 2 juin. D’ici là, et ainsi qu’indiqué, nous aurons reçu les tests sérologiques attendus, les thermomètres sans contact qui permettront là aussi de dépister les adultes et enfants qui seraient porteurs de fièvre et qui, dans ce cas, seraient renvoyés chez eux » dit le communiqué.

source

Article précédentArticle suivant