Covid-19 : De nouvelles fermetures dans les écoles, le Tarn-et-Garonne passe en rouge

Le Covid-19 progresse dans le Tarn-et-Garonne
Le Covid-19 progresse dans le Tarn-et-Garonne
Le Covid-19 progresse dans le Tarn-et-Garonne

Épargné par la première vague de Covid-19, le Tarn-et-Garonne n’échappe pas actuellement au rebond de l’épidémie. Après avoir franchi en début de semaine le seuil d’alerte, puis être entré, mercredi, en situation de « vulnérabilité élevée », le département a été classé, hier, en « zone de circulation active du virus » (ZCA). Le Tarn-et-Garonne a donc basculé, officiellement, dans le rouge. Un décret permet ainsi l’application de mesures renforcées contre le virus. Pour faire passer un département en ZCA, les autorités réalisent une analyse des indicateurs de Santé publique de France (tension hospitalière, nombre de tests réalisés, évolution de clusters…), suivie d’une appréciation « épidémiologique de chaque territoire. » Il ne s’agit pas donc pas d’u simple calcul algorithmique.

Selon les dernières données de Santé publique France (SPF), le Tarn-et-Garonne connaît une progression importante de l’épidémie ces toutes dernières semaines. Les signaux se révèlent désormais alarmants. Entre le 1er et 7 septembre, 3 635 tests de dépistage ont été réalisés dans le département, permettant de recenser 199 cas positifs.

Le taux d’incidence, soit le nombre de nouveaux cas, a bondi : il est passé de 42 pour 100 000 habitants vendredi 4 septembre à 44, 2 pour 100 000 lundi 7 septembre. Il a franchi le seul d’alerte des 50 mardi. Il était mercredi à 55, 6 et jeudi soir à 76, 5 ! « A cette vitesse, on s’approche dangereusement de la barre des 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants », explique un responsable.

Pour l’heure, le préfet Pierre Besnard n’a pas encore renforcé les dernières mesures annoncées mercredi lors de l’entrée du département en zone de vulnérabilité élevée. Ainsi, les Montalbanais ne doivent plus sortir sans masque dans le périmètre de l’hypercentre, tous les jours, de 8 heures à minuit, tandis que le port du masque est également obligatoire pour les rassemblements de plus de dix personnes ailleurs dans le département. Mais le préfet entend suivre la situation sanitaire de près ce week-end. En cas de dérapage, Pierre Besnard n’écarte pas la possibilité d’interdire une manifestation ou un rassemblement. L’obligation de porter le masque en extérieur dans d’autres villes du département n’est pas non plus à exclure la semaine prochaine.

De nouvelles fermetures dans les écoles

En raison de cas avérés de Covid-19, la préfecture a annoncé, hier, de nouvelles fermetures de classes et d’école dans le Tarn-et-Garonne.

La classe de l’enseignant testé positif à l’école privée Sainte-Thérèse de Nègrepelisseest fermée à compter du 11 septembre et jusqu’au 17 septembre. Toujours sur la commune de Nègrepelisse, la classe de l’élève testé positif à l’école élémentaire publique est fermée du 11 au 18 septembre.

L’école élémentaire privée du Sacré-Cœur de Caussade est fermée du 11 au 18 septembre.

La classe de l’élève testé positif à l’école primaire de Vaïssac est fermée du 11 au 21 septembre.

La classe de l’enseignant testé positif à l’école primaire Jules Ferry de Valence d’Agenest fermée du 11 au 17 septembre.

La classe de l’élève testé positif de l’école maternelle de Reynies est fermée du 3 au 16 septembre.

La classe de CE1 de l’élève testé positif de l’école primaire de Bressols est fermée du 3 au 16 septembre.

La classe de l’enseignant testé positif à l’école privée Notre-Dame de Cazes-Mondenard est fermée du 11 au 18 septembre.

Source : la dépêche

Article précédentArticle suivant