Des radars feux rouges sur Montauban

Dix "radars feux rouges" en service avant fin 2012 sur Montauban

 

Un des soucis de circulation dans une ville étendue comme Montauban se situe au niveau des les carrefours les plus fréquentés .Où le flot des véhicules est régulé par des feux tricolores,parfois brûlés.Mais ça va changer.

Sans employer le terme d’arsenal répressif, il faut quand même souligner que d’ici la fin de l’année il y aura encore plus d’occasions de lever le pied et de se monter prudent dans les liaisons urbaines. Outre les respects des limitations de vitesse, les franchissements des dos-d’âne, ralentisseurs et autres priorités aux giratoires, il ne faudra pas perdre de vue les couleurs des feux tricolores. Car d’ici à la fin de l’année dix carrefours aussi bien en ville haute qu’à Ville bourbon auront des yeux qui flasheront les contrevenants.

Pour l’heure un seul radar fonctionne à Montauban à un carrefour équipé de feux tricolores. C’est celui de l’avenue de Fonneuve et de la rue Voltaire. Il flashe par-derrière les automobilistes contrevenants dans le sens Fonneuve-Montauban centre (1). La capacité du parc va être considérablement augmenté comme l’explique notre infographie. Car neuf autres poteaux vont être installés dans autant de carrefours. Quatre seront opérationnels d’ici la fin du mois de juin (2) et les autres normalement dans les derniers mois de 2 012.

Voilà donc l’inventaire de ce parc qui deviendra répressif qu’à la couleur rouge. Précision importante sur d’autres feux tricolores comme par exemple cours Foucault en allant vers le centre hospitalier les automobilistes découvrent des petites caméras fixées en haut du poteau. C’est un système différent dédié aux transports en commun. La caméra signale son approche via un appareil situé dans le bus et change la coloration du feu pour assurer son passage. Pour les radars feux, le système est différent avec des boucles dans le sol, une ligne blanche effet de feu matérialisée et à ne pas franchir sous peine de déclenchement d’un double flash.

(1) En janvier 2011 il y a eu 24 infractions enregistrées et 50 en 2 012.En février 2011, le flash a crépité 19 fois… un an plus tard et malgré des conditions hivernales le centre de Rennes a édité 49 amendes.

(2) Il faudra faire attention avenue de Chamier vers le pont de Sapiac ; dans le sens des rues des docteurs Labat et Alibert, du boulevard Hubert Gouze vers l’avenue Beausoleil et enfin avenue des Mourets vers la rue Marcel Guerret.


COMBIEN ÇA COÛTE

Le double flash (feu rouge grillé) est sanctionné par une amende de quatrième catégorie minorée soit 90€.

Le contrevenant recevra son amende venant de Rennes qui traite tous les CSA (contravention sanction automatisée).

Il perdra en outre quatre points sur son permis.

Ceui qui a brûlé le feu devra s’acquitter de cette amende minorée sous huitaine à réception du courrier.

Passé ce délai ,le PV deviendra une amende forfaitaire à 135€…

Et beaucoup plus tard l’addition passera à 375€.

Si l’on sait qu’un radar cabine revient avec tous les branchements à 80000€, la pose du poteau ,de l’engin qui flashe et les travaux de genie civil pour installer les bagues déclenchantes dans le bitume et la peinture au sol reviennent à beaucoup moins cher .

Jean-Pierre François

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *