Gilets Jaunes :Le centre-ville de Montauban interdit de manifestation le dimanche 7 avril

PHOTO D’ILLUSTRATION « LA VOIX »

Les Gilets jaunes du Tarn-et-Garonne ont lancé un appel national à manifester dimanche 7 avril 2019 à Montauban. Devant les risques de débordements, la préfecture de Tarn-et-Garonne interdit vendredi 5 avril aux manifestants de pénétrer dans le centre-ville de la cité d’Ingres.

À quoi s’attendre dimanche 7 avril à Montauban ? Une manifestation de Gilets jaunes, baptisé « grand after à Montauban », doit avoir lieu dans la ville préfecture du Tarn-et-Garonne. Le rendez-vous est donné dès 14 heures au rond-point d’Aussonne, au nord de la cité d’Ingres, épicentre de la contestation tarn-et-garonnaise depuis le 17 novembre.

Une manifestation déposée en préfecture

Selon la dépêche du midi à deux jours de l’événement, la préfecture de Tarn-et-Garonne interdit, par voie de communiqué

, la tenue « d’une manifestation nationale des gilets jaunes le dimanche 7 avril en centre-ville de Montauban », considérant « que l’ampleur de cette manifestation devrait être largement supérieure à celles des dernières semaines. » Lors des derniers week-ends de manifestation, la mobilisation semblait en effet en perte de vitesse.

Dans la missive, les services du préfet Pierre Besnard font savoir « la manifestation du 7 avril a fait l’objet d’une déclaration à la préfecture. Une nouvelle proposition de parcours excluant le centre-ville a été proposée, il n’en reste pas moins que leur position ne reflète pas forcément les intentions de tous les manifestants et que le risque existe que ce nouvel itinéraire ne soit pas respecté. » Et le communiqué conclut : « Il apparaît proportionné aux risques de borner un périmètre géographique d’interdiction de manifester dans le centre-ville de Montauban. »

Pas de défilé au sud de la promenade des Montalbanais

La manifestation est ainsi interdite au sud de la promenade des Montalbanais et de la promenade Léon Saint-Faust. « Toute infraction au présent arrêté sera réprimée, à savoir six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende. »

D’après nos informations, de nombreux moyens sécuritaires sont prévus pour cette mobilisation. Des compagnies républicaines de sécurité (CRS) sont sur le pont, ainsi que des effectifs du commissariat de Montauban. Des contrôles préventifs au péage de Bressols, à la bifurcation entre l’A62 (Toulouse-Bordeaux) et l’A20 (qui comprend la rocade montalbanaise en direction de Cahors) devraient également être assurés.

source : ladepeche.Fr

Article précédent