Le foot indoor prend ses quartiers zone nord

 

le five montauban

Sous l’impulsion de Sébastien Maté, «le Five» ouvrira ses portes le 9 mars prochain. Pour jouer au foot au chaud et au sec mais aussi pour passer des soirées sympas.

Depuis quelques semaines le bâtiment de la zone nord (10 rue Ernest Mercadier) n’était plus qu’une coquille vide. Le foot indoor n’existait plus à Montauban… jusqu’à ce que Sébastien Maté ne prenne le relais. Le foot c’est son truc. Associé au Montalbanais Benjamin Dauban il se lance donc dans l’aventure du foot indoor à Montauban en créant «le Five». Ce nom est en fait la plus grosse marque de foot indoor en France et la structure montalbanaise en sera la 13e franchise et le 21e centre du groupe. Avant l’ouverture officielle prévue pour le 9 mars les travaux se poursuivent sous le regard attentif de Sébastien et Benjamin. Il faut dire que le projet est extrêmement ambitieux avec ses 250.000€ de budget. «Je n’arrive pas à Montauban comme un cheveu sur la soupe. Montauban est une ville sportive qui a un énorme potentiel. Il y a vraiment de quoi faire ici.

De plus en plus de personnes hésitent à se licencier et préfèrent faire du sport quand ils en ont envie» explique avec un large sourire Sébastien Maté. Pour l’heure il faut encore imaginer ce que sera le Five mais les plans laissent déjà rêveur. Le Five ce sera bien entendu du football à cinq mais pas que: «Il y en aura pour tous les goûts. Vous pourrez venir jouer au foot sur l’un des deux terrains à la pelouse synthétique nouvelle génération sans bille mais si vous ne jouez pas au foot vous pourrez aussi passer un agréable moment à notre bar-lounge. Nous avons souhaité associer le sport à la convivialité. Tous les jours nous retransmettrons notamment sur grand écran tous les événements sportifs et on pourra les suivre entre amis en passant un bon moment» insiste Benjamin.

La possibilité de télécharger son match…

Le foot indoor à cinq est une activité qui se développe de plus en plus dans toute la France. Et elle n’est pas réservée qu’aux licenciés. «N’importe qui peut venir jouer chez nous, aussi faut-il trouver un créneau (sourires). Pas besoin d’être licencié, l’assurance personnelle suffit. Et pour celles et ceux qui n’ont pas de chaussures nous proposerons même des chaussures spécifiques à la vente. Sinon vous venez avec votre propre équipement. Les équipes se changeront dans des vestiaires et pourront même se doucher à l’eau chaude (rires)» poursuit Sébastien Maté. Deux terrains synthétiques seront installés à l’intérieur et un troisième le sera à l’extérieur (les gérants pensent même y organiser quelques sessions de beach soccer avec les beaux jours). L’un des deux terrains intérieurs sera même filmé et vous aurez ensuite la possibilité de télécharger votre rencontre.

 

Pour lancer la structure les équipes qui le souhaitent pourront participer à un grand tournoi (inscriptions de 400€ par équipe) jusqu’en juin qui leur donnera la possibilité ensuite de participer aux finales à Paris, porte de la Chapelle, là où est né le Five. A noter également que la structure pourrait servir l’hiver à l’entraînement de certaines équipes quand les conditions météorologiques extérieures sont mauvaises. Des contacts ont déjà été pris avec des équipes du département.

Les tarifs. De 10 heures à 18 heures et après 22 heures : 60€ par équipe ; de 18 heures à 22 heures : 70€ par équipe.


Steve Mandanda comme parrain !

Sébastien Maté et Benjamin Dauban connaissent le foot. Si le second est un ancien joueur du MFC-TG le premier à une belle carrière à son actif. Ancien gardien de l’Olympique de Marseille (notamment sous l’ère Éric Gerets) il fut aussi membre de l’équipe de France de beach soccer, sous la houlette d’Éric Cantona. Autant dire que le carnet d’adresse du garçon est intéressant. Justement c’est un ami de Sébastien qui a accepté d’être parrain du Five montalbanais en la personne de Steve Mandanda, l’international de l’OM. Lequel devrait être présent au printemps en la cité d’Ingres pour l’inauguration de la structure. Et il risque de ne pas être le seul…

article de Laurent Lasserre

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *