Les riverains inquiets après le déclenchement de la sirène à la centrale nucléaire de Golfech

La centrale nucleaire de Golfech, au bord de la Garonne. – Alexandre GELEBART/20MINUTES

La sirène d’alerte de la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) retentit depuis ce vendredi matin. Le déclenchement du dispositif d’alerte a mis en émoi un certain nombre de riverains des Deux-Rives. Pas de panique il ne s’agit que d’un exercice qui va durer une partie de la matinée selon le site la dépêche.

La sirène d’alerte de la centrale nucléaire de Golfech s’est déclenchée ce vendredi matin vers 8h30. À Golfech et jusqu’à Valence-d’Agen de nombreux riverains s’en sont inquiétés. Il s’agit, en réalité, d’un simple exercice. « Ce test du dispositif d’alerte se poursuit jusqu’à 10 h 30 », explique-t-on du côté de la centrale nucléaire rappelant qu’en 2018 huit exercices mobilisant les personnels d’astreinte ont été effectués à la centrale.

Dans le même temps, la direction de la centrale communique aussi, ce vendredi matin, qu’elle déclare un nouvel incident à l’autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Celui-ci a été découvert à l’occasion du dernier arrêt de tranche à l’occasion du rechargement en uranium du réacteur n°2. « Lors de l’arrêt de l’unité de production n°2 de septembre 2018, une erreur de calcul sur le débit d’eau du circuit primaire a conduit à le surévaluer d’environ 1%. Cette erreur a été mise en évidence à l’occasion du redémarrage de l’unité de production, à l’issue de son arrêt de novembre 2019 », précise dans un communiqué l’exploitant. Cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.

Source : la dépêche

Article précédentArticle suivant