Limitation 80 km/h : + 66% de flashs

(une photo du type de radar)

 

La préfecture de Tarn-et-Garonne a publié hier soir son bilan mensuel sur la sécurité routière, pour le mois de juillet. Le document est le premier du genre depuis la mise en place de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central, le 1er juillet, contre 90 km/h auparavant.

«Pour les routes limitées à 80 km/h nous observons par rapport au mois de juillet 2017, une augmentation du nombre de messages d’infractions (MIF) de 66 %, passant de 3677 MIF relevés en juillet 2017 à 6100 MIF pour juillet 2018», fait savoir la préfecture. L’inflation reste malgré tout moins marquée que sur l’ensemble de l’Hexagone.

L’effet contraire s’est produit sur les dispositifs placés au bord des autres routes du Tarn-et-Garonne. L’hôtel des Intendants fait en effet remarquer que 2000 infractions de moins ont été constatées sur les autres voies de circulation par rapport à la même période l’an passé. Sur l’ensemble du réseau routier, on dénombre 436 messages d’infractions supplémentaires par rapport au mois de juillet 2017, soit une hausse de 5,4%.

Ces chiffres montrent que les automobilistes tarn-et-garonnais ont plutôt bien intégré la nouvelle législation sur le réseau secondaire. Au contraire par exemple de l’Ariège, qui a quasiment quadruplé son nombre de flashs sur les routes limitées à 80km/h.

Fin juillet, le nombre de tués sur les routes du département était de 12, contre 20 à la même période l’an passé.

Le chiffre : 6 100

infractions>constatées sur les routes à 80km/h en juillet. C’est 2423 de plus que lors du mois de juillet 2017.

source : ladepeche

Article précédent