Militaire tué à Montauban. La famille se désolidarise d’une marche et dénonce une « récupération »


La famille du militaire tué à Montauban indique ne pas cautionner une manifestation d’un groupe de militaires prévue jeudi 11 novembre 2021. Les proches dénoncent une tentative de récupération politique

Un collectif de militaires, de retraités et de réservistes nommé Place d’armes a appelé à une « marche kaki » jeudi 11 novembre prochain, au lendemain des obsèques d’Emmanuel Cueff, militaire décédé après une agression le dimanche 31 octobre dernier à Montauban (Tarn-et-Garonne)« Rassemblons-nous ! Il est temps de porter publiquement notre colère et notre exaspération face à cette agression meurtrière qui succède à tant d’autres ! », écrit le collectif sur son site.


Une « récupération politique »

La famille de l’ancien militaire a fait savoir à nos confrères de La Dépêche qu’elle « se désolidarise complètement de ce rassemblement » : « Aucune personne de la famille n’y sera présente ». Ses proches ont de plus dénoncé la « récupération politique » de certains, et réclament « dignité et respect » dans ces temps de deuil.

Emmanuel Cueff, ex-militaire, avait été violemment agressé à Montauban samedi 30 octobre, sur le parking d’un restaurant dont il sortait. Il était en compagnie de son épouse lorsqu’il a été frappé par un individu. En état de mort cérébrale, il est décédé le dimanche à l’hôpital. Le parquet de Montauban a ouvert une enquête.

source : ouest France

Article précédentArticle suivant