Montauban : 48 résidents et 12 soignants de l’Ehpad du cours Foucault positifs au Covid-19

Le Covid-19 progresse dans le Tarn-et-Garonne
Le Covid-19 progresse dans le Tarn-et-Garonne
Le Covid-19 progresse dans le Tarn-et-Garonne

Selon les informations de La Dépêche, confirmées par le centre hospitalier de Montauban, 48 résidents de l’Ehpad du cours Foucault, rattaché à l’hôpital, ont été contrôlés positifs au Covid-19. Douze soignants ont également été contaminés. Aucun décès n’est à déplorer.

C’est un nouveau cluster qui est apparu en Tarn-et-Garonne. Selon les informations de La Dépêche, 48 résidents de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du cours Foucault de Montauban ont contracté le Covid-19 ces derniers jours. Une situation confirmée ce vendredi 29 janvier par les services du centre hospitalier de la cité d’Ingres auquel est rattachée la structure d’hébergement pour seniors.


La contamination s’est effectuée en deux phases. « Les premiers cas suspects ont été dépistés vendredi 22 janvier, présentant des symptômes essentiellement digestifs, explique le communiqué de l’hôpital montalbanais. Selon les recommandations de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Occitanie et du gérontopôle à Toulouse, ces premiers résidents ont été isolés et un dépistage collectif de l’ensemble des résidents et soignants a été réalisé jeudi 28 janvier, sept jours après l’apparition du premier cas. » Durant cette semaine, d’autres tests ont été réalisés sur des personnes symptomatiques. Au total, 27 résidents et cinq soignants étaient malades.


Les visites suspendues

Les prélèvements du 28 janvier ont livré leur verdict le lendemain. Et la situation s’est encore détériorée. « 21 résidents et 7 soignants supplémentaires se sont révélés positifs, portant à un total de 48 résidents atteints sur 68, ainsi que 12 soignants », dénombre la direction du centre hospitalier montalbanais.

Pour limiter la propagation du virus à l’extérieur de l’établissement, de nombreuses mesures sanitaires supplémentaires ont été mises en place. « La structure a appliqué les recommandations en vigueur et a été contrainte de s’isoler encore davantage : suspension des visites et réactivation des communications par visioconférence entre résidentes et familles, arrêt des animations et autres interventions extérieures dites non-essentielles ». Les repas en salle à manger sont également suspendus.


Des résidants vaccinés… contaminés

Autre enjeu désormais : la recherche de variants d’origine britannique ou sud-africaine. « Des échantillons ont été envoyés sur le Centre hospitalier universitaire à la recherche de variants, les résultats sont à cette heure en attente », indique la direction de l’hôpital.

Dernier point, et pas des moins importants : « Environ 60% des résidents de l’Ehpad du cours Foucault ont bénéficié de la première injection de vaccin le 14 janvier. Il semble pour le moment que les formes cliniques développées dans cet établissement soient moins sévères que sur certains autres clusters que la plateforme CovidPA82 a accompagnés depuis le début de la crise sanitaire », termine le communiqué.


source la dépêche


Article précédentArticle suivant