Montauban. Une infirmière agressée par un médecin en plein service

L’infirmière souffre de contusions lombaires et d’une entorse cervicale. | Illustration, AFP

En plein service, une infirmière de la clinique du Pont de Chaume à Montauban (Tarn-et-Garonne) a été agressée par le médecin urgentiste de garde dans la nuit de mercredi à jeudi. Souffrant de contusions et d’une entorse cervicale, elle a décidé de porter plainte.

Une infirmière de la clinique du Pont de Chaume à Montauban (Tarn-et-Garonne) a été agressée verbalement et physiquement par le médecin urgentiste de garde, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier.

La victime, également représentante syndicale CGT, a décidé de porter plainte rapporte La Dépêche.

Attrapée par le cou

Le médecin aurait violenté la soignante en l’attrapant « par le cou » et en la menaçant du poing tout en la plaquant contre l’unité centrale.

Le seul motif de l’agression serait que l’infirmière « avait alerté l’administrateur de garde sur l’addictologie d’une personne » qu’il venait d’hospitaliser. « J’ai simplement suivi la procédure », s’est justifiée la soignante.

Cinq jours d’arrêt de travail

L’infirmière souffre de contusions lombaires et d’une entorse cervicale. Malgré tout, elle a assuré la suite de sa garde avant de se présenter aux urgences pour faire constater ses blessures cinq heures plus tard. Encore sous le choc, elle s’est vue prescrire cinq jours d’arrêt de travail.

À la suite de cette agression, un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire a été organisé vendredi et une cellule de soutien psychologique pour le personnel a été mise en place.

source : ouest-France

 

Article précédentArticle suivant