Montauban : l’hyper Intermarché Albasud passe sous le giron Système U

Après Géant Casino jusqu’à juin 2019 et Intermarché pendant un an et demi, c’est au tour de Système U d’accrocher son enseigne sur la façade de l’hypermarché d’Albasud. L’ouverture au public est prévue pour la mi-avril.


L’information a circulé confidentiellement dès la fin novembre. C’est devenu une évidence depuis quelques jours avec des panneaux annonçant la liquidation des stocks et des rayons qui se vident à vue d’œil. L’hyper Intermarché Albasud vit ses derniers jours. Le samedi 6 février, il fermera pour environ deux mois de travaux, laissant une nouvelle fois la galerie marchande fonctionner seule.

Les Montalbanais vont donc découvrir une toute nouvelle enseigne en avril avec l’ouverture d’un premier hyper U dans le département. Jusqu’à présent, la marque n’était présente qu’avec des supermarchés à Caussade, Labastide-Saint-Pierre, Nègrepelisse et Verdun-sur-Garonne. C’est Ludovic Lesoudier, entrepreneur de 56 ans, patron du Super U de Grenade-sur-Garonne (31) et ancien propriétaire de celui de l’Isle-Jourdain (32) qui se lance dans l’aventure. Un coup qu’il réfléchit depuis deux ans, devenu une évidence : « Montauban est vraiment la ville où il faut être en ce moment ! L’Insee prévoit une augmentation de 40 % de la population d’ici 20 ans. La zone Albasud est la porte d’entrée de la région toulousaine et l’agglomération montalbanaise se nourrit de la croissance toulousaine, analyse-t-il. Je ne perds pas de vue les projets de gare TGV et les programmes de logements prévus sur le sud montalbanais dans les années à venir. »

Quand on fait état de la fin compliquée de Géant Casino Albasud et du passage éclair d’Intermarché, l’investisseur se veut résolument optimiste et croit en son diagnostic : « Géant Casino n’investissait plus le moindre euro lors des dernières années et Intermarché n’a peut-être pas trouvé l’entrepreneur que l’enseigne cherchait pour diriger l’hypermarché. Ce n’est pas un problème de positionnement géographique qui a coupé leur développement, estime Ludovic Lesoudier. En ouvrant un Hyper U, on apporte une vraie nouveauté, avec une mise en valeur des produits locaux s’appuyant sur des approvisionnements régionaux. La force de Système U est sa marque propre qui place des produits dans un excellent rapport qualité/prix. »


Les regrets d’Intermarché

De son côté, Intermarché livre une autre explication de son retrait : « L’acquisition a été effectuée en un temps record en 2019, avec la réalisation d’importants travaux de rénovation et d’aménagement du point de vente. Intermarché a réalisé des investissements conséquents dans le but de redynamiser cette surface commerciale. De fait, le chiffre d’affaires a crû de 45 %, précise un porte-parole d’Intermarché. Néanmoins, cette zone commerciale tient son potentiel de la cohérence qui doit être apportée entre l’offre de ce petit hypermarché et celle de la galerie marchande, lui permettant ainsi d’avoir un business model stable et rentable, avec des flux de fréquentation suffisants. Or, l’acquisition de cette galerie par Intermarché n’a pas été possible au moment de la reprise par Intermarché. Depuis, les Mousquetaires ont étudié plusieurs schémas d’acquisition de cette galerie. Mais, après plusieurs tentatives, aucune issue positive n’a été trouvée. Du fait de cette situation, Intermarché a décidé de se retirer de cette surface commerciale. »

Un nouveau lifting sera donc entrepris entre début février et mi-avril. Les 6 500 m2 de surface de vente seront conservés et l’offre non-alimentaire sera renforcée. De quoi donner offrir de nouvelles perspectives.


Dans la galerie marchande, les commerçants veulent garder espoir

Les commerçants de la galerie marchande d’Albasud connaissent à nouveau une période difficile. Après une fin de cycle compliquée pour Géant Casino entraînant des mouvements sociaux, une fermeture de trois mois pour travaux durant le passage de témoin avec Intermarché durant l’été 2019, voilà que l’hypermarché ferme ses portes pour les mêmes raisons durant deux mois. « Je ne sais qu’en penser. Nous sommes dans une telle conjoncture avec la crise sanitaire que je n’arrive pas à savoir où l’on va », reconnaît un brin pessimiste Cyril Delprat, commerçant installé dans la galerie marchande. Du côté de Mercialys qui commercialise les magasins, on ne souhaite faire aucun commentaire. Le nouveau patron de l’Hyper U a rencontré la douzaine de commerçants en début de semaine et s’est voulu rassurant pour très vite créer des synergies durant les opérations commerciales.

Source : la dépêche

Article précédentArticle suivant