Montauban : six mois avec seulement un filet d’eau potable chez lui

 

 

Le 21 février dernier, le tribunal de Grande instance de Paris a condamné la multinationale à verser 1 800 euros à un Montalbanais, 500 euros aux associations France Libertés et Coordination Eau-Ile-de-France, et 1 500 euros à ces structures afin de rembourser les frais d’avocat. Soient 4 300 euros au total.

 

Six mois quasiment sans eau

Entre mai et novembre 2017, un habitant de Montauban a en effet vécu avec un simple filet d’eau.

 

1 500 coupures signalées en trois ans

Pour autant, ce n’est pas la première fois que Veolia est condamnée. En juin dernier par exemple, le tribunal de Lens lui avait demandé de verser 4 000 euros de dommages et intérêts à un habitant d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, alors que l’eau avait été réduite pendant 88 jours.

 

source : Francebleu.fr

Article précédentArticle suivant