Ouverture du MEMO de Montauban

memo de Montauban

C’est en 2005 que naquit l’idée d’une nouvelle médiathèque à Montauban, plus en capacité de répondre à l’attente d’un territoire de plus en plus peuplé, et de répondre aux nouvelles exigences du numérique et de la connaissance.
Après un concours d’architecture où 73 candidats ont répondu, c’est le cabinet franco-allemand Benjamin Colboc – Manuela Franzen, déjà primé à l’international ( scénographie au Palais de Tokyo….) qui a remporté la mise.
L’emplacement de la médiathèque avait été vivement contesté, Brigitte Barèges a souhaité l’implanter dans un quartier populaire en pleine reconstruction à l’entrée Est de Montauban, alors que l’opposition plaidait pour un autre site, il est vrai qu’à l’époque, le quartier était plutôt réputé pour ses tours et ses faits divers.

D’un coût proche de 12 millions, ce nouvel équipement est cofinancé par la Ville de Montauban ( 53% ), le FEDER ( fonds européens 15% ), la DRAC ( Etat 15% ), la Région ( 17% ) et le Conseil Général ( 0,7% ).
Il est désormais ouvert au public, après une belle inauguration. 3500m2 sur 4 niveaux, incluant une salle d’exposition de 320m2 en sous-sol, un amphithéâtre pour les conférences, 40 postes informatique ouverts en ligne, une salle de presse, un espace café et 100 000 documents proposés à la consultation ou au prêt.

MEMO tel est son nom de baptême, pour MEdiathèque MOntauban, allusion fine aussi au célèbre MOMA de New-York. La directrice Anne-Sarah Laroche se souviendra de ce 16 février qui marquera l’histoire de la culture à Montauban alors qu’en 1780, un certain abbé De Balzac créait, comme le rappela Roland Garrigues, la première bibliothèque à Montauban.

Article du site  :Flash 82

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *