Quelles routes seront bloquées par les Gilets jaunes dans le Tarn-et-Garonne ?

Les gilets jaunes préparent la journée d’action du 17 novembre (Image d’illustration) / © FREDERIC CHARMEUX/MAXPPP

 

Ce samedi 17 novembre, un vaste mouvement de contestation est organisé à l’échelle de l’Hexagone. Dans le Tarn-et-Garonne, ceux que l’on nomme les Gilets jaunes ont déjà annoncé les routes qu’ils prévoient de bloquer.

Le vent de la contestation soufflera aussi sur le Tarn-ET-Garonne. Voilà plusieurs semaines que des collectifs d’automobilistes – les fameux Gilets jaunes – affichent leur mécontentement face à l’augmentation des prix du carburant. Ce samedi 17 novembre, cette colère est amenée à prendre corps. Entre blocages, barrages filtrants et opérations escargot, une multitude d’actions sont prévues pour compliquer la circulation sur les routes de France. L’objectif affiché par les Gilets jaunes est clair : perclure le pays pour inciter le gouvernement à agir contre les prix élevés du carburant.

Voici une liste (non-exhaustive, d’autres rassemblements moins cadrés devraient s’organiser d’ici là) des principaux points de blocage prévus samedi. C’est logiquement à Montauban que le plus grand nombre de manifestants est attendu. Après la réunion au cours Foucault de dimanche dernier, le lieu de rendez-vous a été fixé au rond-point d’Aussonne, au nord de Montauban.

 

Cinq à sept rassemblements au moins

Deuxième ville du département, Castelsarrasin devrait être le deuxième plus gros point de blocage. Les gilets jaunes ont prévu de se retrouver au rond-point de l’échangeur n° 9 de l’A62 dès 6 heures du matin. Sur la page dédiée, environ 425 participants et environ 1000 personnes intéressées sont recensées. Toujours à proximité de l’A62, plus de 200 Valenciens devraient se rendre à l’échangeur n° 8 pour perturber la circulation.

À Caussade, près de 500 personnes se disent intéressées pour se rassembler au giratoire du Super U, à l’intersection des D820 et D90 dès 6 heures du matin.

Du côté de La-Ville-Dieu-du-Temple, c’est le rond-point D958-D42-D14 qui est ciblé.

Enfin, à Montech et Lauzerte, la mobilisation ne soulève pas les foules, mais pourrait tout de même avoir lieu. Plus surprenant, aucun rassemblement n’est prévu à Moissac, pourtant troisième ville du département.

 

source : ladepeche.fr

 

Article précédentArticle suivant