Tarn-et-Garonne : de nouvelles mesures face à la hausse du taux de positivité au Covid-19


Le nombre de cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants dépasse les 86 cas. Même si le Tarn-et-Garonne reste au premier niveau d’alerte, le préfet vient de prendre de nouvelles mesures face à l’évolution de l’épidémie dans le département. Le port du masque est désormais obligatoire sur l’ensemble du département aux abords immédiats et à l’intérieur de certaines zones commerciales.

Après une relative stabilité de quelques jours, le taux d’incidence et le taux de positivité du Covid-19 sont de nouveau à la hausse en Tarn-et-Garonne selon l’Agence régionale de santé (ARS), respectivement 86,8 et 5,7 %. Une situation qui inquiète les pouvoirs publics qui ne veulent pas voir le département glisser vers les niveaux inquiétants atteints cette semaine par la Guadeloupe ou le territoire d’Aix-Marseille (232 cas positifs pour 100 000 habitants). Le taux d’incidence (indicateur clé pour classer les départements en alerte, alerte renforcée ou alerte maximale) place pour le moment le Tarn-et-Garonne au premier niveau d’alerte qui en compte trois. 

Port du masque obligatoire dans tout le département

Mais l’évolution du virus durant ces six derniers jours en Tarn-et-Garonne a conduit le préfet à prendre hier, par arrêté, des mesures supplémentaires. Désormais, pour l’ensemble du département, le port du masque devient obligatoire aux abords immédiats et à l’intérieur des marchés de plein vent, brocantes, vide-greniers, fêtes foraines, centres commerciaux, zones commerciales, équipements sportifs (stades, gymnases, piscines, etc.), salles de sport (musculation, crossfit,…), salles polyvalentes utilisées pour les activités sportives, salles de spectacles, gares ferroviaires, gares routières.

Le décret rend également obligatoire le port du masque au sein de tous les rassemblements de plus de dix personnes sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public. Il appartient aux maires de définir et de matérialiser par une signalétique les périmètres où le port du masque est obligatoire.


Covid-19 et fêtes sont antinomiques

Toute activité de danse récréative ou festive est interdite au sein des établissements recevant du public et sur la voie publique. Seuls les cours de danse sont autorisés avec mise en œuvre d’un protocole sanitaire strict. Les rassemblements statiques de plus de dix personnes dans les parcs, jardins et plans d’eau publics, sont interdits tout comme les rassemblements festifs à caractère musical, de type teknival, rave, fêtes étudiantes. Enfin, la consommation debout et la consommation partagée (pioche collective de denrées apéritives, tapas,…) au sein des bars et restaurants sont désormais interdites en Tarn-et-Garonne.


Surmortalité toujours négative en Tarn-et-Garonne

Selon les derniers chiffres de l’ARS, 12 malades étaient hospitalisés hier à Montauban pour Covid-19. La barre des 10 patients n’avait pas été dépassée depuis le 7 mai dernier. Quatre patients étaient placés hier en réanimation (le niveau maximal a été de 11 patients le 9 avril dernier). Depuis le début de l’épidémie, le Tarn-et-Garonne compte huit décès liés au Covid-19. Avec un taux de surmortalité de -3 % par rapport à 2019, le Tarn-et-Garonne fait partie des 10 départements où ce taux est le plus bas à la différence du Haut-Rhin très touché par l’épidémie qui compte 49 % de décès de plus que l’an dernier à pareille époque.

source : la dépêche

Article précédentArticle suivant