Tarn-et-Garonne : interpellé après avoir tagué un radar et posté la vidéo sur YouTube

 

 

N’avait-il pas digéré une amende pour excès de vitesse ? Toujours est-il que ce vendredi, un jeune montalbanais a été interpellé par les gendarmes après s’en être pris à un radar automatique implanté au bord de la départementale 112, à Villemade. Cet automobiliste de 26 ans est soupçonné d’avoir tagué la cabine à la peinture rouge. Il a été placé en garde à vue et devra comparaître au tribunal correctionnel de Montauban le 15 mars prochain. Il risque 75 000 € d’amende et 5 ans d’emprisonnement.

Vêtu d’un gilet jaune, le vandale présumé a opéré dans la nuit de lundi à mardi. Armé d’une bombe rouge, il s’est donc rendu sur la commune de Villemade. Et non content de taguer le radar, il s’est filmé aussi dans ses œuvres grâce à son téléphone portable. Le lendemain, la vidéo s’est retrouvée sur YouTube. L’auteur y explique agir ainsi « pour nuire au système. » La vidéo a depuis été supprimée.

Manque de chance pour le peintre, une plateforme de surveillance a signalé le petit film au groupement de gendarmerie de Tarn-et-Garonne. La brigade de recherches de la compagnie n’a pas tardé ensuite à retrouver la trace du responsable qui avait posté la vidéo sur son compte personnel de YouTube.

Placé en garde à vue, le jeune homme n’a pu faire autrement que d’avouer son geste. Au cours de la perquisition effectuée au domicile, les gendarmes ont retrouvé la bombe.

Selon ses premières déclarations, le suspect aurait décidé de passer à l’action après « avoir discuté du problème des radars avec des copains durant toute une soirée. »

Alors que les attaques contre les radars se multiplient depuis le début de l’année, plus encore depuis le passage à 80 km/h, les pouvoirs publics vont devoir réparer l’appareil tagué à Villemade. La facture devrait s’élever entre 600 et 800 €.

 

source: ladepeche.fr

Article précédentArticle suivant