Tarn-et-Garonne : une enseignante contrainte au confinement

Photo illustration


Une enseignante de l’école primaire de Pompignan, au sud du Tarn-et-Garonne, est contrainte au confinement suite à des vacances en Italie. Mais elle n’est pas touchée par le virus, veut rassurer le maire, qui ne veut pas créer de psychose.

Le Tarn-et-Garonne connaît son premier cas de confinement dû au Coronavirus. Il s’agit d’une enseignante de l’école primaire de Pompignan, au sud du Tarn-et-Garonne à la frontière avec la Haute-Garonne.

Elle n’est absolument pas atteinte par le Covid-19, tient à rassurer Alain Belloc, le maire de la commune. Il s’agit simplement d’une mesure de précaution instituée par l’Éducation nationale en pareil cas. » 

L’enseignante a en fait profité des vacances scolaires de février, qui viennent de se terminer, pour faire un voyage en Italie, un des épicentres de l’épidémie de coronavirus sur le continent européen. « Elle doit, de fait, rester à l’isolement par mesure de précaution, ce qui est une bonne chose me semble-t-il », reprend le premier édile de Pompignan, qui veut absolument éviter de créer une psychose chez les Pompignanais. On ignore pour le moment le lieu exact de ses vacances.

Jointe, l’Agence régionale de santé n’a pour le moment pas donné suite à nos sollicitations, ce mercredi midi selon la dépêche .

source : la dépêche

Article précédentArticle suivant